LA RSE EN SUISSE

La transformation digitale est à peine digérée par les entreprises qu’une autre vague de fond vient à nouveau bousculer le système économique mondial. Modestement appelée RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), cette tendance est en fait bien plus puissante que celle de la transition numérique, pour 3 raisons :

– Elle est explicitement cautionnée, et même subventionnée, par les plus grandes organisations internationales, telles que l’ONU, la Banque Mondiale, l’Union Européenne

– Elle a une portée universelle, impliquant tant les entreprises que les gouvernements, les administrations, les sociétés civiles, les ONG…

– Elle est concomitante à la génération Millenials qui s’éveille et qui se prépare activement à transformer le monde de demain en fonction de nouveaux référentiels, de nouvelles valeur.

Ce qui aurait pu ressembler il y quelques années à une vague utopie d’activistes ou une nouvelle mode de management, se révèle donc être désormais une tendance de fond qui impacte structurellement les économies capitalistes.

Cependant, en Suisse, la RSE n’est pas encore positionnée comme un enjeu majeur par les sociétés. Ce qui est étonnant connaissant la sensibilité profonde des Suisses pour l’intégrité, le développement durable, la bonne gouvernance.

Mais c’est peut-être justement parce qu’elles estiment que l’esprit RSE leur est inné que nos entreprises n’ont pas encore initié de véritables démarches structurantes dans ce domaine, contrairement à la France par exemple, qui a davantage à prouver à ce niveau…

D’oú le risque qu’elles ratent la révolution RSE, qui est en train de recomposer les chaînes de valeur nationales, mais aussi mondiales.

C’est pourquoi notre société, Masoda, a décidé de mettre en place un programme de consulting et de certification RSE d’envergure, qui incitera et aidera les entreprises à faire progressivement évoluer leurs modèles d’affaires pour qu’ils satisfassent ces nouvelles exigences économiques, sociétales eenvironnementales.  

Nos atouts :

         1) Notre expertise en Management de la Qualité

ISO 9001 Certification ISO 9001

 

La démarche RSE, complexe au vu des multiples domaines d’application et des nombreuses parties prenantes (fournisseurs, employés, actionnaires, société civile, ONG…), doit nécessairement prendre appui sur une organisation interne (ou système de management) à la fois solide et évolutive, capable d’intégrer harmonieusement des finalités, parfois contradictoires, de bien-être social, de durabilité, de performance économique. D’oú l’intérêt de la coupler à une démarche de type ISO, dont la finalité est précisément de mettre en place un système d’organisation efficient, capable de coordonner et de piloter l’ensemble des processus opérationnels des entreprises.

Ainsi, les outils normatifs tels que ISO 9001 (Systèmes de management de la qualité), ISO 14001 (Systèmes de management environnemental) , ou ISO 50001 (Systèmes de management de l’énergie) permettront de construire les fondamentaux de la performance économique et environnementale, tout en s’inscrivant dans une orientation client.

Quant aux référentiels spécifiques à la RSE, tel que l’ISO 26000, ils ouvriront la démarche aux parties prenantes : collaborateurs, société civile, fournisseurs, collectivités territoriales…

    

          2) Notre expérience en transformation digitale

Transformation Digitale dématérialisation des Procédures

Le digital est tout d’abord une source de simplification et d’amélioration de l’efficacité des processus internes et externes : il prolonge ainsi parfaitement la démarche qualité.

D’autre part, il permet de renforcer les liens entre l’entreprise et son écosystème en facilitant l’interaction, le partage d’information et la transparence, 3 éléments indispensables à la mise en place d’un programme RSE.

Enfin, compte-tenu que la numérisation modifie les modèles d’affaires et bouleverse les chaines de valeur, la RSE devra forcément intégrer le digital dans sa réflexion et ses applications, sous peine d’être décorrélée des préoccupations et des besoins des acteurs économiques et politiques de demain.

Nos parti-pris:

Notre 1er parti-pris est de structurer notre démarche sur la base d’une approche Qualité afin de rester focalisé sur la performance économique des entreprises et sur la bonne gouvernance des organisations publiques. Trop souvent, les entreprises négligent de concrétiser leurs belles déclarations d’intention suite à des impératifs financiers qui les mettent sous pression. C’est alors le retour automatique au « business as usual ». Or il n’est plus possible à l’heure de la transparence d’adopter une posture uniquement déclarative. Il faut que les prises de parole soient suivies d’effets, sans quoi elles seront légitimement remises en question, notamment à travers les réseaux sociaux.

Notre 2nd parti-pris est de privilégier une forte contribution de la digitalisation, qui permet de développer une meilleure interaction entre parties prenantes, de résoudre directement des problématiques RSE (concernant l’efficience énergétique par exemple) ou encore de mesurer les impacts, positifs en négatifs, des activités des entreprises sur leurs parties prenantes.

Notre 3ième parti-pris est de proposer un programme complet de certification RSE, associant auto-évaluation, audits, consulting, pilotage opérationnel (mise en place de la stratégie RSE, formation, communication, marketing…), sanctionné par une accréditation B-Corp, qui fait référence dans ce domaine. Dans cette perspective, nous collaborons avec des experts internationaux dans les domaines des RH, de la transparence financière, de la protection de l’environnement…

 

Développement Durable Gestion de Projets dans le domaine du Développement Durable

La RSE dans les pays en voie de développement

Nous avons fait le choix d’accompagner les pays en voie de développement (principalement l’Afrique) dans leur démarche RSE.

Ces pays ayant encore à peine initié leur transition digitale, le risque est grand qu’ils soient dans l’incapacité d’intégrer de nouveaux standards de gouvernance.

L’enjeu est par conséquent de les aider à intégrer les best pratices en matière de RSE, en privilégiant celles qui conditionneront leur inclusion dans l’économie mondiale de demain, tout en résolvant des problématiques spécifiques à ces pays comme la paix sociale, l’emploi des jeunes, le droit des femmes etc.

La Suisse a une formidable carte à jouer à ce niveau. Pas seulement parce qu’elle héberge les Organisations Mondiales les plus en vues en matière d’ODD (ONU, WEF…), mais aussi parce qu’elle peut renforcer son rôle d’interface « neutre et bienveillante » entre les pays développés et les pays émergents, là où les grandes puissances mondiales, attirées par les perspectives de croissance des pays en voie de développement, auront tendance à instrumentaliser le paradigme RSE pour imposer leur domination. La Suisse pourrait ainsi proposer un modèle de gouvernance pour les entreprises souhaitant exporter ou investir dans les pays émergents, basé sur les fondamentaux de la RSE (respect des droits de l’Homme, interdiction de corruption, respect de l’environnement…).

C’est sur la base de cette réflexion que nous avons élaboré un programme d’accréditation RSE dédié aux pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Ce programme prend en compte les particularismes et les contraintes de ces pays, et a pour objectifs prioritaires la montée en compétence des salariés et entrepreneurs, la compétitivité économique des entreprises, la bonne gouvernance des organismes publics, le développement social et le bien-être humain.

Ce programme intègre une forte composante digitale, la numérisation des économies restant aujourd’hui le facteur le plus déterminant pour la modernisation des économies.

Il se base également sur des fondamentaux qui ont fait leur preuve au niveau de la performance économique et de la compétitivité industrielle, à savoir le management de la Qualité (normes ISO). Car la RSE doit servir avant tout la montée en puissance et en connaissance des pays en voie de développement.

Il inclue enfin des expertises, helvétiques mais aussi africaines, dans les domaines du développement durable, du droit du travail, de la transparence financière, etc.

 

Contact:

Karim Keita

Directeur Général

+41 79 771 66 24

Karim.keita@masoda.ch

 

PROGRAMME D’INTERVENTION PREVENTION – CORRECTION – ANTICIPATION

 

Afin d’aider les organisations à rebondir dans les meilleures conditions pendant et après la crise (et en anticipant de prochaines crises à venir…), nous avons mis en place une offre packagée, qui intègre :

 

1 – la mise en place d’un Plan de Continuité d’Activité, à travers une démarche de Management Qualité

 

2 – la digitalisation des processus critiques, pour les rendre plus efficients mais aussi plus résilients

 

3 – la prise en compte des enjeux de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), qui vont devenir primordiaux dans la nouvelle période qui se profile

 

4 – des coûts de prestation de conseil modérés, grâce à l’externalisation de nos ressources de consulting et la mise en place de Responsables Qualité ou Responsables RSE « virtuels »

5 – le financement des équipements technologiques et des prestations de service associées, via des solutions de leasing ou de revalorisation d’actifs existants et amortis

Pour en savoir plus et profiter de notre offre: